Charles Gouin-Vallerand

Professeur titulaire

Diplômes

(2012) Post-Doctorat en interaction humain-machine, Carnegie Mellon University, USA 

 

(2011) Ph D. Informatique en cotutelle, Université Pierre et Marie Curie, France, et Université de Sherbrooke, Canada 

 

(2008) M. Sc. Informatique, Université de Sherbrooke, Canada 

 

(2005)  (Baccalauréat, Baccalauréat en informatique). Université de Sherbrooke.

Sujet de recherche

Systèmes informatiques, Communications personnelles, Systèmes experts

Disciplines de recherche

Informatique

Mots-clés

Interactions Humain-Machine, Informatique diffuse / Ubiquitous Computing, Réalité augmentée, Intelligence Ambiante, Context-aware computing, Intergiciel, Système Intelligent, Villes intelligentes

Centre de recherche

Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal

Chercheur associé au Laboratoire DOMUS

En 2002

Téléphone

819 821-8000, poste 62329

Email:

charles.vallerand@usherbrooke.ca

Intérêts De Recherche​

Mes intérêts en recherche portent sur les interactions humain-machine, l’informatique diffuse (ubiquitous computing), l’informatique sensibles au contexte (context-aware computing), la réalité augmentée et les environnements intelligents.

 

Je suis particulièrement intéressé dans l’utilisation de l’information contextuelle pour l’assistance aux tâches et activités de la vie quotidienne. Je m’intéresse également à la manière d’interagir avec ces systèmes en utilisant plusieurs modalités.

 

I am also interested on the problems of smart environments complexity and how its possible, using different concepts like the Autonomic Computing, to reduce the complexity, the associated costs and increase the broad utilization of the ubiquitous technologies.

Interaction humain-machine/interaction humain-ordinateur
98%
Habitats intelligents
99%
Reconnaissance d'activité
97%
Internet des objet
98%
Sensibilité au contexte
100%
Réalité mixte
85%
Biographie

Charles Gouin-Vallerand est professeur agrégé en technologie de l’information au Département de systèmes d’information et méthodes quantitatives de gestion de l’Université de Sherbrooke. Par le passé, il était professeur agrégé en informatique à la Télé-Université du Québec (TÉLUQ) à Montréal (2012-2019) et, auparavent, boursier postdoctoral au Human Computer Interaction Institute de l’Université Carnegie Mellon (2011-2012).

 

Les expertises du professeur Gouin-Vallerand sont dans l’interaction homme-machine (réalité augmentée, informatique mobile, gérontechnologies), l’informatique omniprésente et les systèmes contextuels. Il est particulièrement intéressé par l’utilisation des informations contextuelles dans des environnements intelligents tels que les maisons intelligentes, les villes intelligentes et les espaces intelligents ouverts, pour fournir de nouvelles façons d’aider les utilisateurs et de reconnaître les activités humaines.

 

Il s’intéresse également aux technologies de réalité mixte et augmentée pour soutenir les tâches ou les activités quotidiennes dans les scénarios industriels et de santé (par exemple, les personnes atteintes de troubles neurocognitifs).

Programme de recherche

Les villes et maisons intelligentes, avec leurs capteurs et leurs appareils sont de bons environnements technologiques dans lesquels il est possible de déployer des systèmes sensible au contexte et où de grandes quantités d’informations peuvent être collectées afin de supporter la reconnaissance de l’activités et la livraison de services d’assistance. Le premier axe du programme de recherche de Prof. Gouin-Vallerand est donc de concevoir des stratégies et des algorithmes pour analyser l’information contextuelle et en extraire des modèles ou des informations telles que les activités en cours ou les habitudes.

 

Ces stratégies et algorithmes doivent gérer plusieurs contraintes : l’hétérogénéité des données, les limites du matériel ou l’analyse en temps quasi réel des données. Dans ses travaux récents, Prof. Gouin-Vallerand a développé des algorithmes de reconnaissance de l’activité pour des utilisateurs mobiles en milieu urbain basés sur des systèmes hybrides. Ses activités de recherche intègrent donc la poursuite de ces travaux sur la reconnaissance de l’activité humaine en milieu urbain, en élargissant la gamme des activités reconnues (activités simples ou complexes), en reconnaissant les activités multiutilisateurs et en élargissant l’utilisation de la logique temporelle.

 

Le deuxième axe de son programme de recherche inclut des travaux de recherche interdisciplinaires en informatique diffuse et en interactions humain-machine et se subdivise en deux sous-objectifs : (a) la conception et l’évaluation d’orthèses cognitives logicielles en réalité augmentée qui prennent en compte l’activité courante et le contexte des utilisateurs pour mieux assister les utilisateurs dans leurs tâches et activités; (b) la conception et l’évaluation de techniques d’interaction multimodale en réalité augmentée afin de permettre aux utilisateurs de mieux interagir avec les orthèses cognitives proposées et de tenir compte des limitations des utilisateurs (e.g. physique ou lié à la tâche). Apporter de l’assistance cognitive et à la tâche en réalité augmentée comporte plusieurs défis du point de vue facteur humain et technologique, tels que l’orientation et l’interaction 3D, les interactions multimodales, la charge mentale, etc.

Publications

Sorry, no publications matched your criteria.