COOK - Assistant Culinaire

Assistance cognitive, et système de sécurité intégré dans l’environnement

Description du projet

Le projet vise à favoriser l’autonomie de personnes demeurant dans une ressource d’hébergement  pour personnes vivant avec les séquelles d’un traumatisme crânien grave, en leur permettant de reprendre une activité significative comme la préparation de repas. COOK-Assistant Culinaire est caractérisé par l’intégration des futurs utilisateurs dans la conception de la technologie.

 

Le projet poursuit, depuis 2012, quatre objectifs à court et moyen termes : premièrement, concevoir un assistant culinaire, c’est-à-dire une orthèse cognitive pour la préparation de repas; deuxièmement, développer un cadriciel (framework) pour la réalisation d’orthèses cognitives; troisièmement, évaluer l’implantation de l’assistant culinaire dans la résidence; et quatrièmement, évaluer l’effet de l’assistant culinaire chez les résidents. Ces objectifs sont poursuivis grâce à une approche interdisciplinaire se nourrissant à la fois du volet technologie et du volet recherche évaluative. La direction du projet reflète l’équipe multidisciplinaire qui y travaille : le projet COOK-Assistant Culinaire est co-dirigé par les professeurs et chercheurs Sylvain Giroux, informaticien et Nathalie Bier, ergothérapeute.

Une application qui marche

Depuis 2018, le projet COOK-Assistant Culinaire se poursuit par la mise en place du système au domicile de personnes en perte d’autonomie, autant au Québec qu’en Ontario. Une version pour personnes avec la maladie d’Alzheimer vivant à domicile est également en processus de création.

Contexte du projet

À ce jour, plusieurs itérations de l’application de COOK-Assistant Culinaire ont été développées. L’application comprend un volet d’assistance cognitive, mais également un système de sécurité intégré dans l’environnement et visant à diminuer le plus possible les risques d’incendie liées à l’utilisation d’une cuisinière. Des capteurs permettent au système de suivre l’évolution de l’activité et donc, si une situation jugée à risque se produit, l’utilisateur est averti et s’il ne corrige pas la situation, la cuisinière est automatiquement verrouillée. Par exemple, si la personne ne vérifie pas la cuisson assez fréquemment ou si elle s’absente de son appartement alors qu’un rond est allumé, le système de sécurité coupera l’alimentation électrique de la cuisinière.

Une version personnalisée et paramétrable de COOK-Assistant Culinaire est présentement déployée dans la ressource alternative d’hébergement et est utilisée quotidiennement par trois résidents vivant avec les séquelles d’un traumatisme crânien ainsi que par les préposés qui sont en charge de superviser la résidence 24/24 heures et 7/7 jours.

La technologie actuelle inclut une interface permettant aux proches aidants de suivre, à distance, l’état de la cuisinière et du système de sécurité. Par exemple, à la résidence, le préposé peut, depuis son poste de garde, savoir si la cuisinière d’un résident est en fonction et si le système de sécurité est en alerte ou non.

Merci aux résidents et à leur famille qui ont rendu ce projet possible

Prix et distinctions

  1. 500 $ – Bourse de la Fondation du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau remise à Mmes Stéphanie Pinard, Université de Montréal étudiante du CRIR-CRLB, et Josianne Côté, Centre de réadaptation Estrie pour l’affiche Milieu d’hébergement domotisé pour la clientèle ayant une déficience cognitive : de l’implantation à l’évaluation présentéeau 13e Carrefour des connaissances du Centre de réadaptation Lucie Bruneau le 14 avril 2015.

Équipe projet

Sylvain Giroux, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Nathalie Bier, Université de Montréal

Hubert Kenfack-Ngankam, coordinateur technologique, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Catherine Laliberté, coordinatrice clinique, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Paul Guerlin, développeur, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Yannick Drolet, développeur, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Pierre-Yves Groussard, développeur, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Maxime Parenteau, développeur, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Aline Aboujaoudé, professionnelle de recherche clinique, Université de Montréal

Marie-Michèle Rosa-Fortin, coordinatrice administrative, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Valentin Cabioch, designer, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Manon Carbonneau, professionnelle de recherche, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Carolann Fecteau-Mathieu, professionnelle de recherche, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Véronique Fortin, ergothérapeute, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Pierre de Loor, École Nationale d’Ingénieurs de Brest, France

Guylaine Le Dorze, Université de Montréal

Carolina Bottari, Université de Montréal

Mélanie Couture, Université de Sherbrooke

Mélanie Levasseur, Université de Sherbrooke

Bonnie Swaine, Université de Montréal

Pierre-Yves Therriault, Université du Québec à Trois-Rivières

Hélène Pigot, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Abdenour Bouzouane, Université du Québec à Chicoutimi

Bruno Bouchard, Université du Québec à Chicoutimi

Stéphanie Pinard, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Marisnel Olivares, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Taoufik Zayani, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Kévin Bouchard, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Fanny Le Morellec, Laboratoire Domus, Université de Sherbrooke

Centre de réadaptation Estrie – Coordonnateurs d’hébergement, Gestionnaires, Intervenants

Résidence Alternative – Administrateurs et employés de la résidence

Les résidents et leur famille

Vidéo présentant le projet

Publications

Sorry, no publications matched your criteria.